22 Avr 2016

Shelterr, un nouveau site d’annonces immobilières

Shelterr, créé en Belgique en septembre 2014, compte bien devenir un acteur majeur sur le marché des annonces immobilières.

Soyons clair dès le départ, je ne connaissais pas Shelterr jusqu’à ce qu’ils me contactent et me proposent de chroniquer le lancement du site français.

A ce propos, je précise que je ne vous sers pas un publi-reportage ou une quelconque publicité mais que je vous expose bel et bien un avis objectif 100% indépendant, comme d’habitude. Si j’estimais que le site ne répondait pas aux attentes et aux intérêts des acheteurs, je n’en aurais tout simplement pas parlé.

La parenthèse étant faite, comment se présente le site et qu’apporte-t-il aux utilisateurs ?

La recherche d’un bien sur internet est devenue une étape incontournable alors autant qu’elle soit efficace et la plus agréable possible.

La page d’accueil

Ce qui frappe dès la page d’accueil, c’est sa sobriété et son parti pris. L’élément de recherche principal étant la localisation de votre futur bien, seul critère disponible sur cette page.

En effet, le site est basé sur la géolocalisation des biens. Sur ce point, on se retrouve sur le même créneau que Bien’ici, dont je vous ai déjà parlé tantôt.

L’intérêt pour l’acheteur est de pouvoir lancer les vérifications nécessaires sur l’environnement du bien. Le petit bémol c’est que peu de professionnels précisent la localisation exacte. On peut les comprendre dans la mesure où passer les annonces sur un site est payant et qu’une agence ne souhaite pas forcément se dévoiler face à ses confrères après avoir engagé tous les frais de publicité qu’implique un mandat de vente.

Un acheteur n’est pas forcément concerné par ces « détails », il est donc dommage que cette fonctionnalité très utile soit quelque peu affaiblie par le manque de précision.

La recherche

Au niveau de l’esthétique générale du site, on pense encore à Bien’ici. Mot d’ordre : sobriété. Toutefois, à la différence de Bien’ici qui communique sur la modélisation 3D des communes, Shelterr en reste à la classique Google Maps, et ce n’est pas plus mal finalement. Le rendu 3D n’apporte pas une réelle valeur ajoutée pour l’acheteur. Proposer le très classique Google Maps, avec la vue carte, satellite ou Steetview, présente l’énorme avantage de montrer la réalité telle qu’elle est, sans fard.

En plus des critères de recherche classique (surface, prix, type de bien, etc…), il y a la possibilité de sélectionner l’état du bien (neuf, à rénover, à rafraîchir, brut, etc.). Malheureusement, cela n’est pas spécifique à Shelterr, les professionnels ne détaillent pas forcément tous ces éléments, si bien que si votre recherche utilise tous les critères de sélection, vous vous retrouvez avec aucun résultat de bien.

J’ai d’ailleurs simulé une recherche sur Boulogne-Billancourt avec un appartement ou une maison à rénover et il n’y a aucun résultat ! Pourtant, quand on prend le temps d’examiner l’offre sur cette commune, on constate, avec les photos des fiches, que plusieurs biens sont à rénover complètement. Il y a peut-être un message de sensibilisation à faire passer pour renseigner tous les critères de recherche. Tout le monde y gagne, de l’agence à l’acheteur, en passant par le vendeur. Cela fait gagner du temps à tout le monde en éliminant d’emblée les offres ne collant pas aux critères de recherche. Si vous n’avez pas le temps, le budget ou l’envie de faire des travaux, par exemple, vous pourriez exclure des résultats tous ceux qui se rangent dans cette catégorie.

Vous pouvez créer un compte pour mémoriser vos recherches et recevoir les nouveautés qui collent à vos critères.

Enfin, pour ceux qui sont dans cette optique, le site est présent dans de nombreux pays européens, ainsi qu’au Canada et va encore se développer. Il peut donc faciliter vos recherches pour un projet d’expatriation le moment venu.

Les résultats

La présentation des résultats se fait par carte ou par liste de façon plus classique.

En ce qui concerne les résultats, le point important à connaître concerne l’exhaustivité du marché, tout du moins la possibilité. Il y a les agences classiques mais également les réseaux indépendants (type I@d, Safti, etc…). Même les particuliers peuvent présenter leur bien. Le site est en période de développement. A terme, on peut donc espérer y retrouver tous les acteurs du marché. Cela n’est pas le cas de Bien’ici où seules les agences classiques sont présentes.

Pour affiner les recherches par critères d’emplacement, le site propose un tracé crayon. On peut ainsi sélectionner la zone où l’on souhaite trouver son bien. Si votre recherche concerne une partie d’un quartier, quelques rues, votre tracé reste exactement le même que celui que vous avez dessiné. Sur d’autres sites, vous dessinez et après cela se transforme en rayon de recherche, là non. Bien entendu l’utilité de cet outil est conditionnée à la géolocalisation des biens par les vendeurs, sinon c’est inutile.

Les détails d’un bien

Pour découvrir un bien en détail, une nouvelle fenêtre s’ouvre pour le présenter. Les pictogrammes sont utiles car on visualise rapidement des informations essentielles. L’indication des charges de copropriété, dès le haut de la fiche, est une excellente idée même si ce n’est pas systématiquement apparent pour ce type de bien. Un réglage à faire ?

L’autre point intéressant concerne la mention des performances énergétiques agréablement claire. Les icônes sont très bien pensées et d’une efficacité chromatique hors pair. Dans votre recherche, vous voyez tout de suite si le bien est une passoire énergétique ou pas.

Depuis la fiche du bien, vous pouvez passer de la galerie photo à la carte ou directement dans la rue, via Streetview, ce qui est très utile pour se faire une première impression. On est loin d’un gadget de visualisation 3D.

Les points d’amélioration

– Pour permettre d’effectuer l’essentiel de ses recherches sur ce site, le nombre d’annonces disponibles doit progresser. Au moment d’écrire cet article, il y avait sur Shelterr 253 000 annonces sur la France entière. C’est beaucoup et en même temps très peu. Sur le site Se Loger, au même moment, il y en avait plus de 1,3 millions ;

– Rendre disponible le plus précisément possible l’emplacement réel du bien. Si l’agence ne souhaite pas indiquer l’adresse exacte, peut-être qu’un éloignement en mètre ou en temps par rapport à un point identifié serait très utile. Sans cette précision, c’est comme si vous aviez un GPS précis à 100 mètres, c’est inutile ;

– Un des points qui se retrouve sur Bien’ici et que l’on ne voit pas sur Shelterr concerne l’indication très visible dès les résultats de recherche, du prix au m² pour chaque bien. Si vous sortez votre calculatrice, vous pouvez l’avoir, mais en étant clairement visible on peut espérer que cela modère quelque peu les prétentions de certains vendeurs. En effet, si votre bien est largement surévalué, il doit irréprochable. Si des travaux sont nécessaires, qu’il est mal localisé ou qu’il possède des nuisances, pourquoi se retrouve t-il plus cher que les autres biens ? En plus, cela permet de vérifier rapidement que par rapport au prix moyen de la commune, chaque bien se trouve dans les clous ;

– La gestion des ouvertures de fenêtres doit sans doute s’améliorer car cela peut vite devenir envahissant dans l’organisation de vos recherches. Beaucoup de fenêtres s’ouvrent et on peut vite se retrouver perdu dans ses recherches, ne sachant plus vraiment où continuer ses investigations ;

– Veiller à modérer les annonces par rapport à la localisation. C’est malheureusement presque devenu une norme d’indiquer une ville pour une autre. Cela est d’autant plus énervant quand le site est basé sur la géolocalisation et possède comme critère de recherche principal, la commune où l’on souhaite trouver son bien. Il y a la possibilité de signaler l’annonce, mais sans pouvoir indiquer pourquoi. Il faudrait vraiment que passé un nombre donné de signalements, le compte de l’annonceur soit suspendu, qu’une explication soit donnée et que cela puisse mener à la fermeture du compte si les abus sont trop nombreux et injustifiables. La qualité d’un site tient aussi à la véracité des informations disponibles dans les annonces. Le minimum c’est que la commune soit la bonne et non pas à « 10 minutes de » ou « proche de ». C’est un manque de respect pour l’acheteur que de lui faire perdre son temps.

Conclusion

Shelterr possède une très bonne base. L’ergonomie, la clarté des informations, les méthodes de recherche, les informations disponibles, tout est utile pour un acheteur. Des réglages et des détails sont bien sûr à réaliser et le site doit monter en puissance en France pour permettre d’y faire l’essentiel de ses recherches.

C’est un site que je vous conseille de surveiller et d’utiliser dans vos recherches. Je vous tiendrai informé des évolutions et des nouvelles informations ou fonctionnalités du site.


Laurent Criado